english

Signalisation de l'Invasion tumorale

Responsable : Peter Coopman
 
Institut de Recherche en
Cancérologie de Montpellier
CRLC Val d’Aurelle-Paul Lamarque
34298 Montpellier cedex 5
Tél. 33 (0)4 67 61 24 32
Fax 33 (0)4 67 61 37 87
peter.coopman@inserm.fr
 
Projet scientifique

 

Le cancer du sein est le cancer invasif le plus fréquent chez la femme et sa propagation métastatique est la principale cause de l’échec thérapeutique et de la mortalité. L'identification de marqueurs pronostiques/prédictifs fiables et le développement de cibles thérapeutiques plus efficaces et plus spécifiques sont des questions importantes de santé publique. Au niveau cellulaire, la phosphorylation des protéines agit comme un interrupteur dans plusieurs voies de signalisation impliquées dans le contrôle de la prolifération cellulaire, l'apoptose, la migration et l'invasion. Parmi ces protéines, les tyrosines kinases (par exemple HER2) se sont avérées intéressantes à la fois comme marqueurs pronostiques et/ou prédictives et comme cibles thérapeutiques intéressantes avec le développement d‘anticorps monoclonaux humanisés et d’inhibiteurs de tyrosines kinases.

 

L’objectif de notre équipe est d’identifier de nouvelles voies de signalisation impliquées dans l’induction et la régulation de la capacité invasive et métastatique des cellules cancéreuses mammaires en nous focalisant sur le rôle de la phosphorylation de certaines protéines. Nos études sont basées initialement sur deux kinases (Syk et PKCθ) et une phosphatase (PTPL1) que nous avons identifiées pour être soit pro- soit anti-oncogéniques dans le cancer du sein. En parallèle, nous cherchons aussi à identifier de nouvelles protéines de signalisation impliquées dans l'invasion par des recherches globales (analyse protéomique, criblage par siRNA,…).

 

Comme approches expérimentales, nous utilisons la spectrométrie de masse, l’imagerie cellulaire dynamique et quantitative, la biologie cellulaire et moléculaire, la biochimie et la biologie des systèmes. Nos observations sont ensuite vérifiées dans des modèles murins et dans des études cliniques. Cette approche "bench-to-bedside-and-back" permettra d'identifier de nouveaux réseaux de signalisation et cibles thérapeutiques potentiels et de les intégrer dans un tableau de la signalisation liée à l'invasion plus complet et présentant une pertinence clinique.

 

Lire la suite
 
 
Publications récentes

 

Naldi A, Larive RM, Czerwinska U, Urbach S, Montcourrier P, Roy C, Solassol J, Freiss G, Coopman PJ, Radulescu O. Reconstruction and signal propagation analysis of the Syk signaling network in breast cancer cells. PLoS Comput Biol. 2017 Mar 17;13(3):e1005432. doi: 10.1371/journal.pcbi.1005432. [Epub ahead of print]

 

Vendrell JA, Mau-Them FT, Béganton B, Godreuil S, Coopman P, Solassol J. Circulating Cell Free Tumor DNA Detection as a Routine Tool forLung Cancer Patient Management. Int J Mol Sci. 2017 Jan 29;18(2). pii: E264. doi: 10.3390/ijms18020264. Review.

 

Belguise K, Cherradi S, Sarr A, Boissière F, Boulle N, Simony-Lafontaine J, Choesmel-Cadamuro V, Wang X, Chalbos D. PKCθ-induced phosphorylations control the ability of Fra-1 to stimulate gene expression and cancer cell migration. Cancer Lett. 2016 Nov 2. pii: S0304- 3835 (16)30669-3. doi: 10.1016/j. canlet.2016.10.038. [Epub ahead of print]
 

 

Frouin E, Maudelonde T, Senal R, Larrieux M, Costes V, Godreuil S, Vendrell JA, Solassol J. Comparative Methods to Improve the Detection of BRAF V600 Mutations in Highly Pigmented Melanoma Specimens. PLoS One. 2016 Jul 28;11(7):e0158698. eCollection 2016.

 

Mangé A, Dimitrakopoulos L, Soosaipillai A, Coopman P, Diamandis EP, Solassol J..An integrated cell line-based discovery strategy identified follistatin and kallikrein 6 as serum biomarker candidates of breast carcinoma. J Proteomics. J Proteomics. 2016 May 7.


Lire la suite ...

 

© Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier - 2011 - Tous droits réservés - Mentions légales - Conception : ID Alizés