english

Plateforme de Criblage en Cancérologie (PCC)

Image4

 

La plateforme PCC à travers des prestations de service développe et utilise des modèles cellulaires afin de caractériser l’affinité et l’activité de ligands pharmaceutiques, naturels ou environnementaux de récepteurs nucléaires impliqués dans la cancérogénèse (récepteurs des estrogènes, des androgènes, X des prégnanes) ainsi que l’activité antiproliférative de molécules à vocation anticancéreuse (antiestrogènes, antiandrogènes, inhibiteurs d’aromatase et d’hsp, cytotoxiques, anticorps, inhibiteurs de thymidine kinase).
Elle offre également dans ses services l’établissement de lignées cellulaires exprimant la luciférase de façon constitutive ou sous le contrôle d’un facteur de transcription (récepteur nucléaire, récepteur de la dioxine, facteur AP1, etc) ou exprimant une protéine d’intérêt (enzyme, récepteur, etc  ).

 

Criblage de médicaments à activité anticancéreuse
La plateforme réalise des tests de mesure cellulaire de l’activité antiproliférative de molécules anticancéreuses ou de ligands de récepteurs nucléaires. Ces tests (MTT, sulforhodamine, Cell Titer Glow, …) permettent de mesurer l’effet de molécules seules ou en combinaison sur des lignées cellulaires de cancer de colon, de prostate, de sein, etc (Détermination de l’IC50). PCC établit également des lignées cellulaires qui expriment constitutivement la luciférase. La mesure de la prolifération peut alors se faire par mesure de luminescence in vitro (plateforme PCC) et in vivo chez la souris (plateforme IPAM).

 

Criblage en bioluminescence de modulateurs de voies de signalisation nucléaire (reporter assay)
Des lignées cellulaires bioluminescentes à métabolisme faible (HeLa, U2OS) qui répondent à l’activation de voies de signalisation nucléaire, principalement aux ligands de récepteurs nucléaires (ERs, AR, PR, GR, MR, PXR, CAR, PPARs, RARs, TRs humains, sont utilisées pour détecter et mesurer de façon reproductible, simple et rapide l’affinité et l’activité agoniste et antagoniste de ligands naturels, pharmaceutiques ou environnementaux de ces récepteurs nucléaires ainsi que leur présence au sein d’échantillons environnementaux (eaux, boues) ou humains (sérum, urines, extraits de tissu adipeux). La plateforme établit également des nouvelles lignées cellulaires exprimant des formes mutées ou animales des récepteurs nucléaires ou ayant un métabolisme important (LS174T, HEPG2).

 

 

Matériel et équipements

La plateforme dispose d’une caméra CCD refroidie (NightOWl NC100 Berthold) pour l’imagerie en bioluminescence et fluorescence qui lui permet d’établir rapidement des lignées cellulaires exprimant une luciférase ou une protéine fluorescente.

L’utilisation de stations de pipetage (Beckman Biomek 3000, NX et FX), de distributeurs de milieux liquides (Thermofisher Multidrop), de lecteurs de plaques luminomêtres (Microbeta et Enspire Perkin Elmer) et de fluorimêtres (BMG Labtech Pherastar) permet d’effectuer des mesures de criblage à moyen et haut débit (HTS).

La plateforme posséde des chimiothèques de ligands naurels, pharmaceutiques et environnementaux de récepteurs nucléaires ainsi que des chimiothèques commerciales de pharmaceutiques et de phytochimiques.


Lire la suite

© Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier - 2011 - Tous droits réservés - Mentions légales - Conception : ID Alizés