english

Histologie (RHEM) / BioCampus

 

Le Réseau d'Histologie Expérimentale de Montpellier (RHEM) a été créé en septembre 2008 afin de mutualiser et rationaliser les moyens humains et matériels, les expertises et les compétences en analyse histologique et anatomo-pathologique de modèles expérimentaux des instituts de recherche de Montpellier.

Ses principaux plateaux, labellisés IBiSA depuis fin 2014, sont situés à l’Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier (IRCM) et à l’Institut des Neurosciences de Montpellier (INM). Il compte de plus quatre plateaux de taille moindre, dits périphériques, localisés à l'IGMM, l'IGH, l'IGF et l’animalerie/laboratoire confiné de type 3 de l’Université Montpellier.

Les Plateaux centraux dont celui de l’IRCM se distinguent par le fait qu’en plus de proposer de la mise à disposition d’équipements, ils proposent une gamme complète de prestations, de la prise en charge de l’échantillon à l’analyse anatomo-pathologique et réalise également du développement technologique.

 

 

 

Le RHEM est engagé dans la valorisation et le développement des ressources biologiques murines disponibles sur Montpellier. En effet, depuis sa création en 2008, il a traité plus de 60 000 blocs issus de tissus sains et pathologiques (blocs paraffine et cryoblocs). Ces blocs sont issus de l’activité propre de la plateforme mais aussi des modèles expérimentaux de ses utilisateurs (organes issus de souris génétiquement modifiées, xénogreffes issues de lignées tumorales ou de patients). Le projet de BioBanque Expérimentale (BioBExp) vise à accroître les capacités d'analyse du RHEM et à développer sur le modèle des Centres de Ressources Biologiques pour les tissus humains un centre de ressources en tissus expérimentaux à partir de cette bibliothèque de tissus constituée par la plateforme.

 

Ce projet est un projet cofinancé au titre du Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Languedoc Roussillon. Le montant de l’aide alloué par ce programme est de 240 019,70¤.

Cette opération s'appuie sur le développement de nouveaux outils de gestion et d'interrogation en ligne de la biobanque appartenant à la communauté scientifique montpelliéraine et à la plateforme RHEM. En parallèle, de nouveaux outils d'analyses histologiques et immunohistologiques sont implémentés pour permettre :

- l'immunomarquage à grande échelle et donc un accroissement important du volume de données par rapport aux immunomarquages manuels (multiplication du nombre de tissus traités et du nombre de marqueurs).

- la transparisation d'organes qui a pour but la reconstruction 3D d'organes entiers après immunomarquages fluorescents in toto.

 

Lire la suite

 


 

© Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier - 2011 - Tous droits réservés - Mentions légales - Connexion - Conception : ID Alizés